Samedi 18 Avril 2015

Prix de l'aluminium

Prix de l'aluminium en euro au kilo

Prix de l'argent

Prix de l'argent en euro au kilo

Prix du cuivre

Prix du cuivre en euro au kilo

Prix de l'or

prix de l'or en euro au kg

Prix des métaux

Alors que le prix du minerai de fer au comptant a chuté de 60% sur un an, passant en avril sous les 50 dollars la tonne, Citigroup estime que le prix se maintiendra à terme sous les 40 dollars. Les géants miniers augmentent en effet leur production, malgré la baisse de la demande, en particulier en Chine (LaTribune.fr du 13/04).

Pour UsineNouvelle.com « ArcelorMittal a largement dépassé ses engagements à Florange. Le point d'étape du comité de suivi, qui s'est réuni vendredi 10 avril sur le site mosellan, comptabilise 93 millions d'euros d'investissements engagés et 168 millions de chantiers autorisés. L'industriel dépassera nettement les 180 millions d'euros d'investissements promis sur la période 2014/2018. Le montant total pourrait atteindre 258 millions d'ici à 2020, confirmant la pérennité d'un site qui paraissait gravement menacé voici deux ans ».

Actualités des métaux

La fédération européenne des sidérurgistes est optimiste à moyen terme : le redressement de la consommation d’acier en Europe est attendu pour 2013 (UsineNouvelle.com du 03/02).

Mais en attendant, près de 6 000 emplois risquent d’y disparaître chez le leader mondial de la sidérurgie ArcelorMittal. C’est en tout cas ce que craignent les syndicats qui se sont réunis le 6 février à Bruxelles (UsineNouvelle.com du 02/02). L’industriel a annoncé des bénéfices en baisse de 22% en 2011 et prévoit donc des plans d’économie qui feront tourner les usines les plus compétitives et fermer les autres. Cette stratégie provoquera 6 000 suppressions de postes. Le secrétaire du comité d’entreprise européen et de la fédération métallurgie de la CGT pointe du doigt la responsabilité des dirigeants, leur reprochant d’avoir limité les investissements, notamment en R&D. D’autre part, selon lui, « ArcelorMittal a parfois limité la quantité d’acier qu’elle livrait pour faire monter les prix. Mais les clients n’ont pas attendu la bonne volonté du leader du marché. Ils se sont tournés vers de plus petits producteurs allemands ou autrichiens qui ont grignoté toutes les parts de marchés, surtout sur le secteur automobile, et ils ne les rendront pas de si tôt (…). La deuxième chose dommageable a été de séparer la mine et la sidérurgie (…) pour présenter de meilleurs résultats (…). En faisant ça, ils ont pu verser de meilleurs dividendes à leurs actionnaires. La famille s’enrichit mais ne nous fait pas de cadeau : elle nous vend l’acier au prix du marché, et parfois un peu plus pour garder sa marge dans le secteur des mines » (UsineNouvelle.com du 07/02).

Le belge Bekaert, spécialisé dans la transformation des métaux, va supprimer 609 emplois, soit environ un quart de ses effectifs dans son pays (Les Echos du 03/02).

Le syndicat allemand IG Metall entend faire profiter les salariés de la reprise vigoureuse de 2010 et 2011, et réclame une augmentation de 6,5% des salaires (UsineNouvelle.com du 07/02).

Nous avons 5 invités en ligne